Poste de ventilation mécanique Richelieu

Construction du poste de ventilation mécanique Richelieu

Dans le cadre de notre programme de remise à neuf des installations et des équipements du métro, nous planifions la construction d’un nouveau poste de ventilation mécanique (PVM) sur la rue de Richelieu à l'angle de la rue Sainte-Marguerite.

Un poste est actuellement en place sur le terrain adjacent. Le projet consiste à construire un nouveau poste, plus silencieux et plus performant. Celui-ci répondra aux nouvelles normes en matière de sécurité, de même qu’à la réglementation sur le bruit de la Ville de Montréal.

Réaménagement

Le nouveau bâtiment, construit en retrait de la rue, respectera l’esthétique architecturale du quartier. Un espace vert sera aménagé entre la rue et l’emplacement du poste de ventilation et des arbustes seront ajoutés autour du bâtiment.

Durée des travaux : 

Travaux préparatoires : 8 août 2022 à novembre 2022

Construction du nouveau poste de ventilation : automne 2023 à automne 2026

Impacts métro : non

Impacts bus : non

En savoir plus

Un poste de ventilation mécanique, c’est une infrastructure équipée de deux ventilateurs qui extraient l’air chaud du réseau du métro par l’entremise d’édicules munis de grilles d’aération. Les postes de ventilation du réseau initial du métro permettent d’évacuer environ 160 000 pieds cubes d’air par minute comparativement à quelque 240 000 pieds cubes par minute pour les nouveaux systèmes. D’immenses silencieux acoustiques atténuent le bruit de ces ventilateurs afin d’assurer la quiétude des résidents situés près d’un poste de ventilation.

Les postes de ventilation mécanique du métro répondent à trois besoins essentiels :

1. La ventilation confort

Régularise la température ambiante pour la clientèle, en effectuant l’échange d’air entre le réseau du métro et l’extérieur.

2. La ventilation de nuit

Permets de fournir de l’air frais aux travailleurs de nuit, chargés des travaux quotidiens d’entretien.

3. La ventilation d’urgence

Permets, en cas d’incident, un contrôle des mouvements de fumée pour une évacuation sécuritaire de la clientèle vers la station de métro la plus proche, ainsi qu’un accès dégagé pour les pompiers.

 

Ce projet sera exécuté en plusieurs phases :

  1.  Préparation du chantier
    1. Mise en place des cloisons de chantier;
    2. Démolition du bâtiment existant et décontamination complète du terrain;
    3. Installation de services sous-terrain et remblai.
  2. Excavation de la terre en surface
    1. Mise en place des cloisons de chantier;
    2. Installation du chantier et mobilisation des équipements;
    3. Excavation de la terre en surface du puits.
  3. Excavation dans le roc
    1. Excavation du puits de ventilation à ciel ouvert;
    2. Excavation du tunnel de ventilation sous-terrain.
    3. Du micro-dynamitage pourrait être requis, afin d’excaver dans le roc, mais d’autres techniques seront évaluées avec l’entrepreneur général.
  4. Installation d’une membrane afin d’assurer l’étanchéité des infrastructures.
  5. Bétonnage du poste de ventilation.
    1. Bétonnage de l’ensemble des infrastructures.
  6. Installation des équipements mécaniques et électriques, de même que finition architecturale et aménagement paysager
    1. Livraison des équipements au chantier;
    2. Installation des équipements;
    3. Essais de performance des équipements mécaniques;
    4. Construction des parties extérieures du poste de ventilation.

 

Impact sur les résidents du secteur

Phase 1 - travaux préparatoires : 8 août 2022 à novembre 2022

En vue de la construction du nouveau poste de ventilation, un bâtiment actuellement inhabité situé sur le site sera démoli. Des travaux d’excavation de la terre en surface seront ensuite effectués. Cette première phase de préparation du chantier se terminera en novembre 2022.

Un aménagement et une végétalisation temporaires des lieux seront également complétés au courant du mois de novembre, si la température le permet, avant une pause des travaux jusqu’à l’automne 2023. Si le paysagement temporaire ne peut être complété à l’automne 2022 en raison des conditions climatiques, il sera effectué au printemps 2023.

Impacts sur la circulation

Veuillez noter que pendant les travaux, le sens de la circulation sur la rue Sainte-Marguerite sera modifié en direction sud entre les rues de Richelieu et Saint-Antoine.

Cette modification a été privilégiée pour permettre aux camions de se diriger vers le sud sécuritairement, notamment avec la présence d'un feu de circulation à l'intersection Sainte-Marguerite et Saint-Antoine.

Stationnement sur rue

Pour permettre la circulation de camions de chantier, le stationnement sur rue sera interdit sur certaines portions des rues Saint-Ferdinand, De Richelieu et Sainte-Marguerite à proximité du site du projet. Surveillez bien la signalisation sur place dès le 8 août.


Excavation et décontamination du sol

Durant la première étape des travaux en 2022, le sol en surface sera excavé à l'aide de pelles mécaniques. Ce procédé, effectué en respectant les normes environnementales, permet de retirer le sol contaminé, qui sera ensuite transporté par camion hors du site et remplacé par du sol non-contaminé.

Poussière

Des toiles antipoussières seront installées sur les clôtures autour du chantier et les camions seront nettoyés en quittant le chantier. Les rues à proximité seront également nettoyées régulièrement durant les travaux.

Horaire

Les travaux seront réalisés conformément à l’horaire autorisé par la réglementation municipale, soit de 7 h à 19 h, les jours de semaine.

Phase 2 - travaux de construction du poste de ventilation mécanique entre l'automne 2023 et l'automne 2026

Dans cette deuxième phase du projet, des travaux d’excavation du roc seront d’abord effectués sur le site du futur poste de ventilation, avant de débuter l’installation d’une membrane d’étanchéité et le bétonnage du bâtiment. Ensuite, les équipements mécaniques et électriques seront installés à l’intérieur du poste de ventilation et des travaux de finition architecturale seront effectués, suivi de l’aménagement paysager du site.

Excavation

L’excavation nécessaire à la réalisation de cette phase des travaux générera des vibrations ponctuelles qui pourraient être perçues par les résidents à proximité du chantier. Une firme d’experts indépendants procédera à des relevés (notamment photographiques) des immeubles voisins du chantier. Ces inspections permettront de documenter l’état des propriétés avant et après les travaux. Dans le cas peu probable où des dommages seraient identifiés, un rapport d’expertise pourra aider à déterminer s’ils sont dus aux vibrations engendrées par le chantier. Les propriétés ciblées par cette procédure recevront une communication avant la mobilisation du chantier.

Consultation publique et comité de bon voisinage

Consultation publique

En amont de ces travaux, une démarche de consultation publique indépendante a été menée pour permettre à la communauté de donner son avis sur ce nouveau projet. Pour plus d’information ou pour prendre connaissance du rapport et du plan d’action résultant de ce processus, vous pouvez consulter la page web de la consultation publique.

Mise sur pied d’un comité de bon voisinage
Ce comité permet aux riverains du chantier de se réunir périodiquement avec les responsables du projet pour recevoir l’information à jour et échanger sur leurs préoccupations tout au long des travaux. 

Foire aux questions

L’ampleur du chantier est considérable. Nous devons creuser un puits vertical d’une profondeur de 21 m, dans le roc. Nous excavons ensuite un tunnel d’une longueur de 92 m. Au total, 9 820 m3 de roc seront retirés du site. Nous installerons ensuite une membrane d’étanchéité sur le tunnel, pour le protéger de l’infiltration d’eaux souterraines. Vient ensuite l’étape du bétonnage, pour réaliser le tunnel et le bâtiment souterrain. Enfin, les ventilateurs et les équipements électriques nécessaires sont installés. Toutes ces étapes varient en durée et en termes d’impacts, tels que le bruit et la poussière.

Non. Essentiellement, un poste de ventilation mécanique échange l’air du réseau du métro, soit celui que respire la clientèle, avec l’air extérieur, permettant ainsi l’apport d’air frais.

Il n’y a pas de contaminant particulier dans un poste de ventilation mécanique. L’eau provenant de la pluie ou de la neige qui tombe à l’intérieur du poste de ventilation sera captée par les pompes du métro et dirigée vers le système d’égouts municipal, comme cela se fait déjà partout dans le réseau du métro.

Une fois les travaux complétés, le bruit produit par les équipements de ventilation mécanique respectera la réglementation sur le bruit de la ville de Montréal. D’immenses silencieux acoustiques atténuent le bruit de ces ventilateurs, installés en sous-sol, afin d’assurer la quiétude des résidents situés près d’un poste de ventilation. Le bruit provenant du poste de ventilation ne dépassera pas 50 décibels. Ce niveau de bruit se compare en intensité à peu près au niveau de bruit produit par un lave-vaisselle domestique.

Ces travaux sont effectués notamment grâce au financement octroyé par le ministère des Transports du Québec.

Contenu de l'onglet 4

Contenu de l'onglet 5

Restez informé

Restez informé de la progression du projet et des événements particuliers.

Inscrivez-vous au bulletin électronique

Haut de page