Poste de ventilation mécanique Richelieu

Construction du poste de ventilation mécanique Richelieu

Texte important

Consultation publique indépendante sur le projet du poste de ventilation mécanique Richelieu du 30 mars au 15 avril 2021

Obtenir plus d’informations

Le projet en bref

Dans le cadre de notre programme de remise à neuf des installations et des équipements du métro, nous planifions la construction d’un nouveau poste de ventilation mécanique sur la rue de Richelieu à l'angle de la rue Sainte-Marguerite.

Un poste est actuellement en place sur le terrain adjacent. Construit en 1981, il a aujourd’hui atteint la fin de sa vie utile et doit être remplacé. Le projet consiste à construire un nouveau poste, plus silencieux et plus performant, qui répondra aux nouvelles normes en matière de sécurité, de même qu’à la réglementation sur le bruit de la Ville de Montréal.

Réaménagement

Le bâtiment existant sera démoli et une nouvelle structure sera construite plus en retrait de la rue. Le nouveau bâtiment respectera l’esthétique architecturale du quartier.

Un espace vert sera aménagé entre la rue et l’emplacement du poste de ventilation et des arbustes seront ajoutés autour du bâtiment.

Durée des travaux : printemps 2022 à automne 2025

Nature des travaux : construction d'un nouveau poste de ventilation mécanique

Impacts métro : non

Impacts bus : non

Des nouvelles du chantier sur le site du PVM Richelieu – Avril 2021

Forages exploratoires

Des travaux de forage ont déjà eu lieu à l’été 2020 mais de nouveaux échantillons sont nécessaires afin de mener à bien les études d’ingénierie. Pour cette raison, des échantillons de sol sont présentement prélevés à l’arrière du site, en prévision du chantier à venir.

En effet, trois forages géotechniques exploratoires sont effectués. L’objectif de ces travaux est de permettre aux ingénieurs de la STM de valider les données géotechniques des types de sols. Ces travaux d’une durée de trois semaines sont réalisés sur le parcours du tunnel du poste de ventilation mécanique et devraient se terminer le 7 mai 2021.

Les forages sont effectués à l’aide d’une unité hydraulique qui peut générer du bruit et de la poussière localement.

Sécurisation du bâtiment

D’ici la fin du mois d’avril 2021, la STM procèdera à la sécurisation du bâtiment situé au 4295 rue de Richelieu. Les travaux s’échelonneront sur deux jours, en fonction des conditions du site et de la météo. Une nacelle mobile devra être installée temporairement pendant quelques heures dans l’entrée du stationnement des résidences adjacentes au chantier (4235 à 4269 rue de Richelieu.)

En savoir plus

Un poste de ventilation mécanique, c’est une infrastructure située entre deux stations de métro et équipée de deux ventilateurs qui extraient l’air chaud du réseau du métro par l’entremise d’édicules munis de grilles d’aération. Les postes de ventilation du réseau initial du métro permettent d’évacuer environ 160 000 pieds cubes d’air par minute comparativement à quelque 240 000 pieds cubes par minute pour les nouveaux systèmes. D’immenses silencieux acoustiques atténuent le bruit de ces ventilateurs afin d’assurer la quiétude des résidents situés près d’un poste de ventilation.

Les postes de ventilation mécanique du métro répondent à trois besoins essentiels :

1. La ventilation confort

Régularise la température ambiante pour la clientèle, en effectuant l’échange d’air entre le réseau du métro et l’extérieur.

2. La ventilation de nuit

Permets de fournir de l’air frais aux travailleurs de nuit, chargés des travaux quotidiens d’entretien.

3. La ventilation d’urgence

Permets, en cas d’incident, un contrôle des mouvements de fumée pour une évacuation sécuritaire de la clientèle vers la station de métro la plus proche, ainsi qu’un accès dégagé pour les pompiers.

Excavation

L’excavation nécessaire à la réalisation des travaux générera des vibrations ponctuelles qui pourraient être perçues par les résidents à proximité du chantier. Une firme d’experts indépendants procédera à des relevés (notamment photographiques) des immeubles voisins du chantier. Ces inspections permettront de documenter l’état des propriétés avant et après les travaux. Dans le cas peu probable où des dommages seraient identifiés, un rapport d’expertise pourra aider à déterminer s’ils sont dus aux vibrations engendrées par le chantier. Les propriétés ciblées par cette procédure recevront une communication avant la mobilisation du chantier.

 

Ce projet sera exécuté en plusieurs phases :

  1.  Préparation du chantier
    1. Mise en place des cloisons de chantier;
    2. Démolition du bâtiment existant et décontamination complète du terrain;
    3. Installation de services sous-terrain et remblai.
  2. Excavation de la terre en surface
    1. Mise en place des cloisons de chantier;
    2. Installation du chantier et mobilisation des équipements;
    3. Excavation de la terre en surface du puits.
  3. Excavation dans le roc
    1. Excavation du puits de ventilation à ciel ouvert;
    2. Excavation du tunnel de ventilation sous-terrain.
    3. Du micro-dynamitage pourrait être requis, afin d’excaver dans le roc, mais d’autres techniques seront évaluées avec l’entrepreneur général.
  4. Installation d’une membrane afin d’assurer l’étanchéité des infrastructures.
  5. Bétonnage du poste de ventilation.
    1. Bétonnage de l’ensemble des infrastructures.
  6. Installation des équipements mécaniques et électriques, de même que finition architecturale et aménagement paysager
    1. Livraison des équipements au chantier;
    2. Installation des équipements;
    3. Essais de performance des équipements mécaniques;
    4. Construction des parties extérieures du poste de ventilation.

 

Foire aux questions

Non. Essentiellement, un poste de ventilation mécanique échange l’air du réseau du métro, soit celui que respire la clientèle, avec l’air extérieur, permettant ainsi l’apport d’air frais.

Il n’y a pas de contaminant particulier dans un poste de ventilation mécanique. L’eau provenant de la pluie ou de la neige qui tombe à l’intérieur du poste de ventilation sera captée par les pompes du métro et dirigée vers le système d’égouts municipal, comme cela se fait déjà partout dans le réseau du métro.

Une fois les travaux complétés, le bruit produit par les équipements de ventilation mécanique respectera la réglementation sur le bruit de la ville de Montréal. D’immenses silencieux acoustiques atténuent le bruit de ces ventilateurs, installés en sous-sol, afin d’assurer la quiétude des résidents situés près d’un poste de ventilation. Le bruit provenant du poste de ventilation ne dépassera pas 50 décibels. Ce niveau de bruit se compare en intensité à peu près au niveau de bruit produit par un lave-vaisselle domestique.

L’ampleur du chantier est considérable. Nous devons creuser un puits vertical d’une profondeur de 21 m, dans le roc. Nous excavons ensuite un tunnel d’une longueur de 92 m. Au total, 9 820 m3 de roc seront retirés du site. Nous installerons ensuite une membrane d’étanchéité sur le tunnel, pour le protéger de l’infiltration d’eaux souterraines. Vient ensuite l’étape du bétonnage, pour réaliser le tunnel et le bâtiment souterrain. Enfin, les ventilateurs et les équipements électriques nécessaires sont installés. Toutes ces étapes varient en durée et en termes d’impacts, tels que le bruit et la poussière.

Ces travaux sont effectués notamment grâce au financement octroyé par le ministère des Transports du Québec.

Contenu de l'onglet 3

Contenu de l'onglet 4

Contenu de l'onglet 5

Résidents ou commerçants du secteur?

Restez informé de la progression du projet et des événements particuliers en vous inscrivant au bulletin électronique.

Haut de page