Se déplacer avec un chien

En métro avec son chien

À partir du 15 octobre 2022, nous mettrons sur pied un projet pilote pour accueillir les chiens de compagnie dans le métro, sous certaines conditions. Les chiens de compagnie ne seront pas admis dans les bus et le transport adapté.

Pour prendre le métro avec votre chien   

Règles à respecter

  • Une personne est autorisée à être accompagnée d'un chien de compagnie dans le métro :
    • Du lundi au vendredi, entre 10h00 et 15h00 et après 19h00;
    • Samedi, dimanche et les jours fériés : toute la journée;
    • Certains événements engendrent un achalandage important. Il est possible que les chiens de compagnie soient interdits lors de certaines périodes, pour des raisons de sécurité.
  • Le port de la muselière est obligatoire pour tous les chiens, de l’entrée de la station jusqu’à la sortie ;
  • Tenir fermement en laisse son animal, avec une longueur maximale de 1,25 m (49 po) entre la main qui tient la laisse et l'attache sur l'animal ; 
  • Un seul chien par client est autorisé ;
  • Les chiens ne peuvent en aucun cas occuper les sièges de métro ou les bancs sur les quais.

Pour avoir accès au métro

  • Les clients avec un chien de compagnie doivent entrer et sortir de la station exclusivement par des édicules appartenant à STM;
  • La station Longueuil–Université-de-Sherbrooke est exclue du projet pilote pour le moment. Des discussions sont en cours avec les entités responsables des accès extérieurs de cette station. 
  • Certains accès au métro se trouvent dans des édifices qui n’appartiennent pas à la STM. Il est possible que les propriétaires de ces édifices n’autorisent pas les chiens de compagnie dans leur immeuble. Si vous comptez utiliser un de ces accès, renseignez-vous avant de vous présenter.

Pour vos déplacements  

  • Les clients avec chien doivent monter dans les voitures du centre ou de l’arrière et éviter de monter dans la voiture de tête car les groupes scolaires, les garderies, les personnes ayant des limitations fonctionnelles et les utilisateurs de vélos l’utilisent ;
  • Utilisez les escaliers fixes pour leur sécurité ;
  • Les chiens peuvent monter à bord d’un ascenseur si le niveau d’occupation le permet.
  • Les commerces et services à l'intérieur du métro ont le droit d’accepter ou de refuser la présence des chiens. Nous vous suggérons de vous renseigner avant de vous déplacer avec votre chien.

Conseils pour un déplacement agréable et sécuritaire

Voyager en métro avec votre chien peut nécessiter une certaine planification et adaptation. Voici quelques trucs essentiels à connaître pour bien planifier votre déplacement.

Regardez la capsule de la SPCA de Montréal sur les étapes pour habituer votre chien à la muselière :

Consulter la page accessibilité pour plus d'informations sur les médias externes.

accéder à la vidéo Muselière : 10 étapes pour y habituer votre chien sur YouTube

Consultez l’article de la SPCA de Montréal sur comment habituer votre chien à la muselière.

La muselière doit répondre aux critères suivants : une muselière doit entourer le museau du chien d'une force suffisante pour l'empêcher de mordre.Les types "paniers" sont recommandés. Les licous de type Halti ou Gentle Leader ne sont pas considérés comme des muselières et ne sauraient être utilisés à cet effet.

Pourquoi la STM a-t-elle prévu le port de la muselière ?

La STM souhaite s’assurer de la sécurité et valider l’impact sur le sentiment de sécurité de sa clientèle et exige donc le port de la muselière pour les chiens de compagnie. Un chien étant entraîné au port d’une muselière bien ajustée ne devrait pas subir d’inconfort. Il ne pourra pas boire ou mordiller des objets pendant le déplacement, mais il s’agit de comportements qui ne seraient pas tolérés.

Plusieurs sociétés de transport dans de grandes villes comme Berlin, Madrid et Paris exigent également le port de la muselière pour les chiens de compagnie.

La SPCA de Montréal fournit davantage d’informations sur son site web sur comment choisir la bonne muselière pour son chien, comment l’ajuster et comment familiariser le chien à son utilisation.

Si vous préparez votre chien à prendre le métro, vous pouvez contribuer à rendre son voyage agréable et moins stressant.

  • Lors des premiers trajets, choisir un itinéraire court pour le familiariser aux bruits, aux odeurs, à l’espace, aux mouvements, etc.
  • Faites de votre destination un lieu agréable pour associer le déplacement en métro comme une récompense
  • Veillez à ce qu’il n’ait pas mangé avant le trajet pour éviter le mal des transports
  • Prévoir les besoins de votre chien avant d’utiliser le métro. 

Si votre chien n’est pas à l’aise en présence de personnes inconnues, il est déconseillé de prendre le métro.  

  • Pour leur sécurité et celles des clients, il faut privilégier l’utilisation d’escaliers fixes lorsque possible. Il y a un risque de blessures graves pour votre chien, car leur fourrure, leurs ongles ou leur peau peuvent se prendre dans les escaliers en mouvement.
  • Tenez-vous derrière la bande jaune sur les quais ;
  • Pour son bien-être et le vôtre, les clients avec chien de compagnie doivent monter dans les voitures du centre ou de l’arrière et éviter de monter dans la voiture de tête, car les groupes scolaires, les garderies, la clientèle en fauteuil roulant et les utilisateurs de vélos l’utilisent ;
  • Si le métro est presque plein, il est préférable d’attendre le suivant pour le confort de votre chien. Le chien n’appréciera pas se retrouver coincé et il risquerait de se faire marcher sur les pattes ;  
  • Ne permettez pas aux autres clients de caresser votre chien;
  • Dans le train, en présence d’autres chiens, déplacez-vous dans une autre voiture.

Placez-vous entre votre chien et les autres clients. Cela rassurera votre animal et permettra une certaine distance aux clients.

Si votre chien présente l'un des comportements suivants, vous devez le surveiller de près et prendre la décision de sortir du métro si le comportement persiste ou augmente :

  • Halètement excessif
  • Queue repliée entre les pattes
  • Vocalisation
  • Oreilles en arrière
  • Blanc des yeux trop visible
  • Lever les pattes

Le client doit contrôler et calmer son chien s’il aboie et dérange les autres passagers. Le client a la responsabilité de faire cesser les aboiements, gémissements, hurlements ou les sons du chien.  S’il ne réussit pas, alors la personne perd le droit d’être accompagnée par un chien de compagnie dans le métro.

Le projet pilote, d'une durée de 9 mois, se fait sur le réseau de métro et pour les chiens de compagnie. L’espace étant beaucoup plus restreint à bord des bus, il n’est pas prévu d’autoriser la présence des chiens de compagnie durant ce pilote.

Rappelons que : 

  • Les conditions du pilote ne s’appliquent pas à la clientèle se déplaçant avec un chien guide/d’assistance : ces clients sont autorisés dans l’ensemble des réseaux STM (bus et métro ainsi que TA);
  • Les clients qui préfèrent se déplacer avec leur chien dans une cage/sac fermé prévu à cet effet peuvent continuer de le faire, en bus comme en métro.

Oui car il ne s’agit pas d’une cage ou d'un sac fermé.

Référence au règlement R-036 8.a) et 8.b)

Chien guide ou d’assistance

Il est permis à toute personne d’être accompagnée d’un chien guide ou d’un chien d’assistance, afin de pallier un handicap, en tout temps et dans l’ensemble du réseau, soit en bus, métro et transport adapté. Les conditions du projet pilote ne s’appliquent pas à la clientèle se déplaçant avec un chien guide ou un chien d’assistance.

Votre chien, votre responsabilité

Les clients sont responsables de l’intégrité de leur chien et doivent s’assurer à ce qu’il ne cause pas de désagrément ou de blessures aux personnes ou aux installations du métro. Si le chien présente un comportement agressif, il devra quitter la station. Aussi, les excréments du chien doivent immédiatement être ramassés par le client.

Autres animaux de compagnie

En tout temps, l’animal doit se trouver dans une cage ou un récipient fermé dûment conçu à cet effet.

Tarif

Les animaux accompagnent gratuitement leur propriétaire.



Lire l’article 8 du règlement R-036 concernant les animaux. Contrevenir au règlement peut entraîner une amende de 75 $ à 500 $.

Les modalités du projet pilote de la STM s’ajoute aux obligations provenant des règlements municipaux applicable, qui s’appliquent aussi dans le métro de la STM.

Haut de page