Se déplacer l’hiver

Il n'y a pas à dire, l'hiver, rien n'est pareil! Et parce que la saison froide apporte son lot d'imprévus, on redouble d'efforts pour vous déplacer. 

Lors d'intempéries, nos équipes travaillent fort pour vous offrir le meilleur service qui soit et ce, en mettant votre sécurité au premier plan. Mais puisque nous devons parfois composer avec des conditions difficiles, voici nos conseils pour vos déplacements en hiver.

5 conseils pour vos déplacements en hiver 

  1. Consultez l'état de service du réseau. Si votre mobilité est réduite ou si vous vous déplacez en fauteuil roulant, consultez notre section sur l'accessibilité du réseau.
  2. Planifiez bien votre itinéraire. Si vous ne savez pas quelles lignes passent dans votre quartier, accédez à l'outil Plans et entrez votre adresse.
  3. Vérifiez les prochains passages de votre ligne de bus : 5 façons d’obtenir vos horaires
  4. Prévoyez davantage de temps. Les bus doivent aussi composer avec la neige, les embouteillages, les accrochages et la chaussée glissante. L'augmentation de l'achalandage peut également ralentir l'embarquement aux arrêts de bus et aux stations de métro. 
  5. Achetez votre titre à l'avance dans l'un des quelque 300 points de vente. Vous ne savez pas quel titre choisir? Découvrez tous les titres ici.

On s'active pour vous déplacer 

On ne vous apprend rien, les bus sont soumis aux mêmes aléas de la route que les automobilistes : accrochage, rues obstruées et routes glissantes peuvent perturber leur parcours. Dans ces conditions, nous mettons tout en œuvre pour assurer le service planifié, malgré les intempéries.

Lors d’une tempête, on opte pour la régularité et la sécurité. C’est-à-dire qu’on répartit les bus pour avoir des passages à intervalle régulier. C’est tout un défi pour les employés du centre opérationnel, qui restent en contact permanent avec les chauffeurs et les chefs d’opérations afin d’adapter les trajets au besoin.

Une fois la tempête passée, les choses ont l’air plus faciles mais malgré tout, la circulation peut rester perturbée. Bancs de neige, voitures stationnées et remorquages ralentissent le trafic et rendent difficile la circulation routière. Nous travaillons donc en collaboration avec la Ville de Montréal afin d’optimiser le dégagement des artères et faciliter l’accès à nos lignes de bus.

Voyez comment nos équipes s'activent pour vous déplacer : 

Consulter la page accessibilité pour plus d'informations sur les médias externes.

accéder à la vidéo Se déplacer l'hiver sur YouTube

Saviez-vous que pour affronter l’hiver, nos bus sont chaussés de pneus spécialement adaptés par nos employés ? Dès le 15 novembre, nos 1 831 bus doivent être chaussés de pneus avant d'au minimum 10/32 pouces n'ayant jamais été réchappés et de pneus avec traction en arrière. Et chez nous, ces derniers sont faits à partir de pneus neufs légèrement usés que nos experts strient afin d’augmenter la traction et permettre aux pneus de bien mordre dans la neige.


Et ce n’est pas la seule expertise à l’atelier! À l'usine de rechapage, on peut aussi coller, par processus de vulcanisation, une nouvelle semelle sur une carcasse en bonne condition et en faire un pneu à traction pratiquement neuf. Non seulement c’est économique, mais c’est aussi  écologique. Après l’inspection des 11 500 pneus sur nos bus, ce sont plus de 1 600 d’entre eux qui ont été préparés et réparés par l’équipe de l’atelier cet automne.

Il n’y a pas que nos quelque 80 trains et 1 700 bus qui sont nécessaires au bon déroulement du service. Pour faire face à l’hiver, notre équipe d’entretien des infrastructures dispose de 10 camions 10 roues, une excavatrice, 6 tracteurs BOBCAT pour les petits espaces, et 8 chargeurs, dont 6 sont en location pour la période hivernale.

Lorsque les centimètres de neige s'accumulent, c'est toute une chorégraphie que nos employés de l'entretien doivent effectuer! L’équipe priorise le déneigement des neuf centres de transport, afin que tous les bus puissent sortir du garage. Ensuite, les stations de métro sont déneigées pour faciliter leur accès et finalement, les boucles d’autobus autour des stations et terminus.

Ce garage est le centre névralgique du déneigement à la STM. On y retrouve notamment 10 camions 10 roues, 8 tracteurs chargeurs et 6 tracteurs BOBCAT.

On s’imagine bien le travail des chauffeurs et des chefs d’opération lors d’une tempête mais avez-vous déjà entendu parler des conseillers en information à la clientèle?

Ils ne déneigent pas les centres de transport, ne conduisent pas de bus, et ne répondent pas aux appels des chauffeurs. Mais pendant que l’équipe des opérations est occupée à gérer les imprévus sur la route et coordonner le travail sur le terrain, ces conseillers peuvent se concentrer sur un autre aspect tout aussi important du service : l’information à la clientèle.

Faites comme plus de 200 000 abonnés, suivez-les sur Twitter! Ils vous accompagnent 7 jours sur 7 sur le compte @stminfo pour vous informer de l’état du service lors d’événements ou de perturbations majeures et sur les comptes twitter métro pour vous accompagner lors d’interruptions de service métro de 10 minutes et plus : @stm_orange @stm_verte @stm_jaune @stm_bleue.

Vous n’êtes pas sur Twitter? Pour mieux planifier vos déplacements, consultez nos autres outils d’information au www.stm.info/outils

Ces camions de service sont équipés d’outils et de matériel pour des réparations sur la route plutôt que d’avoir à immobiliser certains bus au garage. Ils permettent de réaliser des interventions rapides : dépannages pour pneus et crevaisons, miroirs, essuie-glace, liquides d’appoint, klaxon, etc. Ainsi, clients et chauffeurs n’ont pas toujours à changer de bus lorsque survient un pépin pouvant être réglé par ces mécanos mobiles!

Haut de page