Poste de ventilation mécanique Saint-Grégoire

Construction du poste de ventilation mécanique Saint-Grégoire

Le projet en bref

La construction du poste de ventilation mécanique Saint-Grégoire, situé sur la rue du même nom, fait partie de notre programme de remise à neuf des installations et des équipements du métro. Le nouveau bâtiment sera situé dans le stationnement de l’École des métiers de l’équipement motorisé de Montréal, à proximité d’un bâtiment de service existant, appartenant à la STM.


Durée des travaux : 7 décembre 2020 à l'été 2023

Nature des travaux : construction d'un nouveau poste de ventilation mécanique

Impacts métro : non

Impacts bus : non

Impacts sur les déplacements des clients

Ce projet n'a aucun impact sur les déplacements en en bus et en métro.

Impacts sur les résidents du secteur

Texte important

Des nouvelles du chantier

Nous désirons vous informer que les travaux vont se poursuivre au chantier du poste Saint-Grégoire, samedi le 11 septembre de 10 h à 18 h, tel qu’autorisé par la réglementation municipale.

ll s'agira de travaux d'excavation réalisés avec l'éclateur de roc hydraulique, qui sert à fractionner le roc.

Vous pouvez visionner l'enregistrement de la séance d'information virtuelle, qui a eu lieu le 16 mars 2021.

Visionner la vidéo

Le poste de ventilation remplit les deux fonctions d’alimentation et d’extraction de l’air. L’air extrait est celui du métro.

Non. La norme BNQ 1809-350 existe pour réglementer et rendre le plus sécuritaire possible les travaux par sautage. Nous suivons cette norme pour réduire à la source toute possibilité de fuite de CO. La norme exige des avertisseurs pour les résidents à moins de 100 m des travaux seulement. En ce sens, aucune raison ne justifie la distribution d’un avertisseur à plus de 100 m des travaux.

Des répercussions sur les fondations des bâtiments sont très peu probables. De plus, ces répercussions seraient immédiates et ne se produiraient pas des années plus tard. Si votre bâtiment est situé à 50 m de l’excavation, il sera inspecté avant les travaux.

Si vous résidez dans un rayon de 100 m de la zone d’excavation, la firme Gestion Monox vous contactera pour faire l’installation des détecteurs de CO. La firme est responsable de déterminer où les avertisseurs devraient être installés dans chaque bâtiment et vous expliquer leur fonctionnement.

Le chantier se déroule très bien et aucun retard n’est envisagé pour l’instant. Au contraire, l’entrepreneur est présentement en avance sur son échéancier. En cas de retard, la STM peut appliquer des pénalités à l’entrepreneur.

Les vibrations seront contrôlées et doivent respecter des normes très sévères qui rendent peu probables des dommages aux bâtiments adjacents. Si vous jugez que des dommages ont été causés par le chantier, vous pouvez faire une plainte officielle en contactant notre service à la clientèle. Un dossier de réclamation sera ouvert avec l’assureur de l’entrepreneur. Cliquez ici pour savoir comment communiquer avec nous.

Le rayon d’inspection est de 50 m. Ce rayon est décidé par une firme d’experts-conseils mandatée par la STM afin de rendre la délimitation de la zone d’influence la plus objective possible.

Début des travaux d’excavation

Nous allons commencer les travaux d’excavation à la fin du mois de février 2021.La partie verticale du puits sera creusée à l’aide d’un éclateur hydraulique de roc.

Une fois ce premier puits creusé, nous aurons recours à du micro-dynamitage pour excaver la portion souterraine du poste de ventilation. Cette étape a commencé le 4 mai 2021.

  • La zone de chantier est déjà délimitée par des clôtures et le micro-dynamitage se fera à l’intérieur de cette zone.
  •  Des « matelas de sautage » seront installés par-dessus le roc pour contenir les micro-dynamitages.
  • Les consignes de sécurité seront affichées aux abords du chantier.
  • Aucun explosif n’est entreposé sur le site.
  • Une firme de professionnels en suivi des vibrations est mandatée pour s’assurer du respect des normes établies par la Ville de Montréal et par la STM.
  1. Douze coups de sifflet ou de sirène
  2. Attente de 30 secondes
  3. Mise à feu du micro-dynamitage
  4. Un long coup de sifflet ou de sirène
  5. Fin du micro-dynamitage

Le micro-dynamitage a commencé le 4 mai 2021 et va se poursuivre jusqu’au printemps 2022. Au début, il y en aura de 2 à 3 fois par semaine. Puis, la cadence augmentera à 1 à 3 micro-dynamitages par jour, en semaine.

Selon la distance à laquelle vous vous trouvez par rapport au chantier, il est possible de ressentir de légères vibrations et d’entendre du bruit, au moment du micro-dynamitage.

Le micro-dynamitage peut produire du monoxyde de carbone. Bien que le risque d’infiltration de monoxyde de carbone par la partie souterraine des immeubles soit réel, celui-ci est très peu probable. La distribution d’avertisseurs de monoxyde de carbone dans les bâtiments situés à 100 m du chantier est une mesure préventive qui suit les recommandations du ministère de la Santé et des Services sociaux.

C’est pourquoi la firme Gestion Monox Inc. a été mandatée pour procéder à la distribution d’avertisseurs de monoxyde de carbone dans les bâtiments situés dans un rayon de 100 mètres du chantier.

Si votre propriété est située dans la zone ciblée, Gestion Monox Inc. vous contactera sous peu.

Horaire

Les travaux de construction risquant de générer du bruit seront restreints à l’horaire limité par la réglementation municipale, soit de 7 h à 19 h du lundi au vendredi et de 10 h à 18 h le samedi inclusivement.

La grande majorité des travaux auront lieu du lundi au vendredi mais, afin de respecter l’échéancier de réalisation, il pourrait toutefois s’avérer nécessaire que les travaux se poursuivent les samedis et plus rarement les dimanches. Dans de tels cas, ces prolongations seraient annoncées sur cette page et un bulletin électronique serait envoyé aux personnes qui se sont inscrites pour le recevoir.

Excavation

L’excavation nécessaire à la réalisation des travaux générera des vibrations qui pourraient être perçues par les résidents à proximité du chantier. Nous avons mandaté une firme d’experts indépendants afin de procéder à des relevés (notamment photographiques) des immeubles voisins du chantier. Ces inspections permettent de documenter l’état des propriétés avant et après les travaux. Dans le cas peu probable où des dommages seraient identifiés, un rapport d’expertise pourrait aider à déterminer s’ils sont dus aux vibrations engendrées par le chantier. Les propriétés ciblées par cette procédure ont reçu une communication de notre part à cet effet.

Poussière

Des toiles anti-poussière seront installées sur les clôtures autour du chantier

Réaménagement

Lorsque les travaux seront terminés, nous aménagerons une petite place gazonnée, à proximité du nouveau bâtiment, afin d’embellir les lieux. Trois bancs de parc seront également installés sur la place.

L’ampleur du chantier est considérable. Nous devons creuser un puits vertical d’une profondeur de 21 m, dans le roc. Nous excavons ensuite un tunnel d’une longueur de 64 m. Au total, 6790 m3 de roc seront retirées du site. Nous installerons ensuite une membrane d’étanchéité sur le tunnel, pour le protéger de l’infiltration d’eaux souterraines. Vient ensuite l’étape du bétonnage, pour réaliser le tunnel et le bâtiment souterrain. Enfin, les ventilateurs et les équipements électriques nécessaires sont installés. Toutes ces étapes varient en durée et en terme d’impacts, tels que le bruit et la poussière.

Une fois les travaux complétés, le bruit produit par les équipements de ventilation mécanique respectera la réglementation sur le bruit de la ville de Montréal. D’immenses silencieux acoustiques atténuent le bruit de ces ventilateurs, installés en sous-sol, afin d’assurer la quiétude des résidents situés près d’un poste de ventilation. Le bruit provenant du poste de ventilation ne dépassera pas 50 décibels. Ce niveau de bruit se compare en intensité à peu près au niveau de bruit produit par un lave-vaisselle domestique.

En savoir plus sur le projet

Un poste de ventilation mécanique, c’est une imposante infrastructure située entre deux stations de métro et équipée de deux puissants ventilateurs qui extraient l’air chaud du réseau du métro par l’entremise d’édicules munis de grilles d’aération. Les postes de ventilation du réseau initial du métro permettent d’évacuer environ 60 000 pieds cubes d’air par minute comparativement à quelque 240 000 pieds cubes par minute pour les nouveaux systèmes. D’immenses silencieux acoustiques atténuent le bruit de ces ventilateurs afin d’assurer la quiétude des résidents situés près d’un poste de ventilation.

  1. Préparation du chantier
    Mise en place des cloisons de chantier;
    Installation du chantier et mobilisation des équipements;
  2. Excavation de la terre en surface
  3. Excavation dans le roc
    La partie verticale du puits sera excavée à l’aide d’un éclateur hydraulique permettant de fractionner le roc. Puis, afin de creuser la portion horizontale du puits, nous aurons recours à du micro-dynamitage. La méthode du micro-dynamitage a été choisie par l’entrepreneur pour l’excavation du tunnel, car il s’agit de la méthode la plus efficace et rapide pour avancer à l’horizontale et ainsi limiter la durée et les impacts du chantier sur les riverains.

    Le micro-dynamitage en contexte urbain est une technique sécuritaire et réglementée, régulièrement utilisée dans le cadre de nos travaux. Cette technique demande toutefois d’être prudent et responsable et c’est pourquoi nous faisons affaire avec des experts reconnus en la matière.
  4. Installation d’une membrane afin d’assurer l’étanchéité des infrastructures
  5. Bétonnage du poste de ventilation
    Bétonnage de l’ensemble des infrastructures.
  6. Installation des équipements mécaniques et électriques, de même que finition architecturale et aménagement paysager
    Livraison des équipements au chantier;
    Installation des équipements;
    Essais de performance des équipements mécaniques;
    Construction des parties extérieures du poste de ventilation.

Pour en savoir plus sur les postes de ventilation mécanique, consultez la page dans la section Grands projets.

Contenu de l'onglet 5

Résidents, commerçants ou travailleurs du secteur? 

Restez informé de la progression du projet et des événements particuliers en vous inscrivant au bulletin électronique.

Le projet en images


Ces travaux sont effectués notamment grâce au financement octroyé par le ministère des Transport du Québec.

Haut de page