Projets en cours dans le réseau du métro


Vous ne trouvez pas un chantier dans la liste ci-dessus? Il se peut qu'il s'agisse de travaux plus généraux ou exécutés sur des installations situées entre les stations.

 Projets d'ajouts d'ascenseurs

Projets à venir

Saviez-vous que...

Lorsqu’un chantier de construction recourt à du dynamitage, à proximité du réseau du métro, une procédure de vérification de la structure est systématiquement appliquée.

D’abord, un sismographe prend des mesures en tunnel de façon continue. Puis, après chaque détonation, des inspecteurs spécialisés en ingénierie de structure cheminent en tunnel pour procéder à une vérification minutieuse des parois.

Il est donc nécessaire d’interrompre le service pendant quelques minutes, pour permettre aux spécialistes d’accomplir leur travail. Ceci permet d’assurer la pérennité du réseau et la sécurité de tous.

Heureusement, ces interventions préventives ont généralement lieu en dehors des heures de pointe et sont de très courte durée.

En effet, selon la nature des travaux effectués, on peut appliquer ce qu’on appelle dans le jargon une « consigne travaux ». Cette consigne a pour effet de diminuer la vitesse des trains de 72 à 32 km/h, à proximité de la station en chantier.

Dès que le train reçoit le message généré automatiquement, une secousse, similaire à celle ressentie à l’approche d’un terminus, est occasionnée à l’arrivée et au départ de la station visée.

On recourt à cette consigne lorsque des ouvriers doivent travailler à proximité des voies ou lorsque des structures temporaires sont construites tout près des trains. En minimisant le déplacement d’air et les mouvements naturels du train, on s’assure de la stabilité des équipements et de la sécurité de tous.

Haut de page