Préfontaine

L'accessibilité à la station Préfontaine

Des travaux visant à rendre la station Préfontaine accessible vont débuter au courant du mois de septembre 2019. En tout, trois ascenseurs seront intégrés à la station. Pour pouvoir intégrer l’ascenseur qui mènera du niveau de la rue au niveau de la loge,  un nouvel édicule sera construit, à côté de l’accès qui se trouve dans le parc Raymond-Préfontaine.

Ils vont débuter en septembre 2019 et se terminer à l’automne 2021. La station sera entièrement accessible à l’automne 2021.

Oui, la station Préfontaine va rester ouverte tout au long des travaux.

Plusieurs étapes sont nécessaires pour intégrer des ascenseurs dans une station du réseau de métro. Étant donné l’architecture propre à la station Préfontaine, il nous faudra procéder à une extension de la mezzanine, au-dessus des quais, à l’agrandissement de l’édicule ainsi qu’à la construction et à l’aménagement de nouveaux locaux techniques. Ces travaux nécessitent entre autres l’excavation des sols et du bétonnage.

Cette situation est rendue nécessaire en raison de l’emplacement de sept arbres, puisqu’ils sont situés dans la zone précise où nous devrons excaver le sol pour agrandir la station pour y construire les ascenseurs.

Lorsque les travaux seront terminés, nous remettrons le parc dans son état actuel et nous planterons des arbres pour remplacer ceux qui ont dû être abattus.

Des cloisons seront installées sur les quais et à quelques endroits dans la station, mais ne nuiront pas à vos déplacements.

Les travaux de construction risquant de générer du bruit seront généralement retreints à un horaire limité entre 7h et 19h. Conformément à la règlementation municipale et afin de respecter l'échéancier, il pourrait toutefois arriver que les travaux se poursuivent pendant le week-end. Aussi, puisque certains travaux doivent absolument être effectués en dehors des heures d’exploitation du métro, ils pourraient être réalisés la nuit.

De façon générale, les excavations dans le roc seront réalisées par micro-dynamitage. Bien que le cette méthode soit privilégiée, nous devrons avoir recours à du fractionnement fait avec des équipements mécaniques pour certaines parties des excavations du roc.

L'excavation nécessaire à la réalisation des travaux génèrera des vibrations qui pourraient être perçues par les résidents à proximité du chantier. Nous avons mandaté une firme indépendante d'experts afin de procéder à des relevés (notamment photographiques) des immeubles voisins du chantier. Ces inspections permettent de documenter l'état des propriétés avant et après les travaux.

Dans le cas peu probable où des dommages seraient identifiés, un rapport d'expertise pourrait aider à identifier si les dommages sont dus aux vibrations engendrées par le chantier. Les propriétés ciblées par cette procédure recevront une communication à cet effet.

Différents critères influencent l'ordre de transformation des stations. Les stations de correspondance ont d'abord été priorisées, et sont sur le point d'être complétées.

D’autres critères, tels que le fait que la station soit un terminus et qu’elle soit située dans un quartier densément peuplé, son achalandage, et le fait qu’elle participe à une répartition équitable sur le réseau sont pris en considération. Finalement, les difficultés techniques liées à chacun des sites influencent notre capacité à y déployer rapidement des chantiers.

La station, après les travaux

Haut de page