Poste de ventilation mécanique Saint-Timothée

Texte important

Dernières nouvelles

Depuis le 10 novembre, nous avons complètement libéré le boulevard De Maisonneuve.

Les travaux se poursuivent à l’intérieur des infrastructures de la STM. En effet, nous allons installer et tester les équipements mécaniques et électriques nécessaires au bon fonctionnement du poste de ventilation.

Étant donné que l’hiver débute bientôt, certaines étapes, telles que l’aménagement paysager aux abords du poste de ventilation, seront réalisées après la saison froide. Ainsi, la toute fin des travaux est maintenant prévue au printemps 2017.

FAQ

Dans le cadre de notre programme de remise en état des équipements du métro, nous avons entrepris la réfection du poste de ventilation mécanique St-Timothée en novembre 2013. Ce poste est situé entre les stations Berri-UQAM et Beaudry, sur la ligne verte. Le nouveau bâtiment sera reconstruit au même endroit soit au 1470 rue St-Timothée (entre les stations Berri-UQAM et Beaudry)

Les postes de ventilation du réseau initial du métro ont été construits dans les années 60 et ont largement dépassé leur durée de vie utile qui est de 25 ans. Il faut donc les moderniser, tout en respectant les nouvelles normes, notamment en matière de sécurité et de bruit.

Étape 1

Préparation du chantier

  • Mise en place des cloisons de chantier
  • Installation des équipements de travail.

Durée approximative : 1 mois

Étape 2

Excavation du poste de ventilation

Excavation en surface

  • Ce poste de ventilation étant situé à un endroit où le roc est particulièrement profond, la majorité de l’excavation du sol se fera au-dessus du niveau du roc.

Excavation sous le niveau du roc

  • Du micro-dynamitage sera requis, afin d’excaver une mince couche de roc de la tranchée (aussi appelée galerie) du poste de ventilation.

Durée approximative : 7 mois

Étape 3

Bétonnage du puits et de la galerie

  • Bétonnage des planchers, des murs et du plafond.

Durée approximative : 6 mois

Étape 4

Installation des équipements mécaniques et électriques

  • Livraisons des équipements au chantier;
  • Installation des équipements;
  • Essais de performance des équipements mécaniques.

Principaux équipements de travail utilisés :

  • Grue et camions de livraison.

Durée approximative : 5 mois

Étape 5

Finition architecturale et aménagement paysager

  • Construction du bâtiment extérieur;
  • Tous les types de métier traditionnels nécessaires à la construction d’un bâtiment extérieur seront mis à contribution, tels que des charpentiers-menuisiers, des maçons, des couvreurs, des vitriers et des paysagistes.

Principaux équipements de travail utilisés :

  • Camion, chariot élévateur, échafaudage et nacelle.

Durée approximative : 3 mois


Les travaux devaient initialement durer approximativement de 24 à 26 mois, à compter de la date de démarrage à l’automne 2013. Toutefois, certaines étapes ayant été plus longues que prévu,  la fin des travaux est maintenant estimée au printemps 2017.

 Le système de ventilation du métro répond à trois besoins :

  • La ventilation de confort - Régularise la température ambiante pour la clientèle du métro et apporte de l’air frais dans le réseau du métro pour les usagers. Au freinage et à l’accélération, les trains produisent près de 80 % de la chaleur dans le réseau du métro.
  • La ventilation de nuit – Permet l’apport d’air frais pour les travailleurs de nuit, chargés des travaux quotidiens d’entretien tel que de la soudure ou autres.
  • La ventilation d’urgence - Permet, en cas d’incident, de contrôler les mouvements de fumée et de fournir une route d’évacuation sécuritaire aux usagers du métro, ainsi qu’un accès dégagé aux pompiers.

En surface, le bâtiment aura une hauteur approximative de deux étages. En façade, il sera composé d’un accès principal et l’échange d’air s’effectuera par des persiennes, situées au dessus de cet accès (voir le croquis ci-haut)

Il existe actuellement 88 postes de ventilation mécanique, dans l’ensemble du réseau. Un poste de ventilation mécanique est nécessaire entre deux stations de métro.

Oui, le projet consiste à remplacer le poste de ventilation mécanique existant, construit vers 1966 et situé au 1470, rue St-Timothée. Le nouveau poste sera reconstruit au même endroit.

Non, puisque le poste de ventilation actuel doit être démantelé pour faire place à la nouvelle construction. Des mesures compensatoires seront mises en place dans le réseau du métro afin de palier à l’arrêt du poste de ventilation pendant la durée des travaux.

Le bâtiment aura environ deux fois la superficie du bâtiment actuel.

Afin de répondre aux nouvelles normes de sécurité qui exigent un débit d’air substantiellement plus élevé que les normes en vigueur dans les années 60, il est nécessaire d’agrandir le bâtiment.

Le puits de ventilation (la section verticale) et la galerie (section horizontale) situés sous le niveau du sol seront également plus larges afin de permettre un déplacement d’air beaucoup plus important.

Un plan de circulation pour les automobilistes et les utilisateurs du transport actif a été établi, en collaboration avec l’arrondissement Ville-Marie et la Ville de Montréal, afin de minimiser les impacts sur la circulation dans le secteur.

Compte tenu de l’avancement des travaux, nous avons pu réduire la zone de chantier.

Ainsi, depuis le 10 novembre 2016, le boulevard de Maisonneuve n’est plus entravé par le chantier.  Conformément à la planification établie avec la ville de Montréal avant le début du chantier, cette dernière poursuivra avec la mise en place d’une piste cyclable sur cette portion du boulevard.

plan de circulation

Les travaux de construction risquant de générer du bruit seront restreints à un horaire limité entre 7 h et 19 h.

Depuis quelques mois, nous travaillons régulièrement durant les fins de semaine afin que l'échéancier global du projet ne se prolonge pas trop au-delà du calendrier prévu à l'origine.

Durant les travaux, une firme externe et indépendante supervisera les micro-dynamitages qui seront nécessaires. Cette firme s’assurera du respect de nos normes sévères ainsi que celles de la Ville de Montréal en matière de vibrations produites lors de l’excavation. Des sismographes seront installés à des endroits stratégiques, afin de mesurer les vibrations.

Un plan de circulation pour les automobilistes et les utilisateurs du transport actif a été établi, en collaboration avec l’arrondissement Ville-Marie et la Ville de Montréal, afin de minimiser les impacts sur la circulation dans le secteur.

Cliquez sur l’image afin de l’agrandir.

plan de circulation

Non. Essentiellement, un poste de ventilation mécanique échange l’air extérieur avec l’air présent dans le réseau du métro, permettant ainsi l’apport d’air frais pour la clientèle. Il s’agit essentiellement de l’air que l’on respire lorsqu’on est dans le réseau du métro.

Non. Il n’y a pas de contaminants dans un poste de ventilation. L’eau provenant de la pluie ou de la neige qui tombe à l’intérieur du puits de ventilation est captée par les pompes du métro. Les eaux recueillies sont dirigées vers le système d’égout municipal.

Non. Ces ventilateurs sont munis de silencieux performants. Une fois en opération, le bruit émis par les ventilateurs respecte la réglementation municipale et ne dépasse pas 50 décibels (dB) autour de l’édicule lorsque les deux ventilateurs seront utilisés à plein régime, ce qui est une situation exceptionnelle. Ce niveau de bruit est si bas qu’il peut être masqué par une conversation humaine normale ou par le bruit ambiant normal du secteur.

Non. Grâce à des atténuateurs extrêmement performants, le bruit est habituellement plus faible après l’installation des nouvelles composantes. Même si les ventilateurs seront plus imposants que ceux présents à l’intérieur du poste actuel, une fois en opération, le bruit émis respectera la réglementation municipale.

Non. Les infrastructures et l’équipement nécessaires au fonctionnement d’un poste de ventilation mécanique sont complètement différents de ceux requis pour une station de métro.

Haut de page