Poste de ventilation mécanique Fullum

Poste de ventilation mécanique Fullum

Texte important

Le chantier en pause estivale

Tel que planifié, les travaux majeurs seront suspendus à partir du 21 juin au soir et reprendront le 3 septembre prochain. Ceci, afin de permettre aux citoyens de profiter du parc pendant l’été. Ainsi, aucune machinerie ne sera en activité sur le site. Les clôtures délimitant la zone de chantier resteront en place pour des raisons de sécurité et comme à l’habitude, il est strictement interdit de se trouver dans la zone des travaux.

Certains travaux de réaménagement du chantier auront lieu à la toute fin du mois d’août, mais aucune autre activité d’excavation ni de construction ne se fera sur le site.

Dans le cadre de notre programme de remise à niveau des infrastructures du métro, nous avons débuté le 28 septembre 2018 la construction du poste de ventilation mécanique Fullum, situé dans le parc Olivier-Robert.

Les travaux dureront environ 3 ans. Selon l’échéancier planifié, ils débuteront au courant de l’automne 2018 pour se terminer au printemps 2021.

Résidents du secteur?

Restez informé de la progression du projet et des événements particuliers en vous inscrivant au bulletin électronique.

Nous aurons recours au micro-dynamitage dans le roc pour réaliser l’excavation nécessaire à l’avancement du projet. Ces travaux de micro-dynamitage ont débuté dans la semaine du 29 avril 2019.

Quelles mesures sont mises en place afin d’assurer la sécurité autour du chantier?

  •  La zone de chantier est déjà délimitée par des clôtures et le micro-dynamitage se fera à l’intérieur de cette zone.
  • Des « matelas de sautage » seront installés par-dessus le roc pour contenir les micro-dynamitages.
  • Les consignes de sécurité seront affichées aux abords du chantier.
  • Aucun explosif n’est entreposé sur le site.
  • Une firme de professionnels en suivi des vibrations est mandatée pour s'assurer du respect des normes établies par la Ville de Montréal et par la STM.
  • Des détecteurs de monoxyde de carbone ont été installés dans les bâtiments situés dans un rayon de 100 mètres.

Quelle est la procédure habituelle pour aviser les riverains d’un micro-dynamitage imminent?

  1. Douze (12) coups de sifflet ou de sirène
  2. Attente de 30 secondes
  3. Mise à feu du micro-dynamitage
  4. Un (1) long coup de sifflet ou de sirène
  5. Fin du micro-dynamitage

Horaire :

Nous prévoyons réaliser environ 3 micro-dynamitages par période de 6 jours. D’une manière générale, l’horaire sera établi comme suit :

  • Jour 1 : un micro-dynamitage en fin de journée;
  • Jour 2 : un micro-dynamitage le matin et un autre en fin de journée
  • Jour 3 à jour 6 : aucun micro-dynamitage.

Est-ce que des vibrations et du bruit pourraient être ressentis?

À proximité du chantier, il est possible de ressentir de légères vibrations et d’entendre du bruit, au moment du micro-dynamitage, ce qui est tout à fait normal.

L’excavation ne pourrait-elle pas être réalisée avec de la machinerie?

C’est la dureté et la nature du roc qui déterminent s’il y a lieu d’avoir recours au dynamitage. Lorsque le roc est très dur, compact et de dimension importante, il devient très difficile de le fractionner autrement qu’à l’aide du micro-dynamitage. Cette méthode, de par son efficacité, permet également de réduire la durée des travaux. 

Pas de travaux majeurs durant l’été en 2019 et 2020
Afin de permettre aux citoyens de profiter du parc pendant l’été, les travaux majeurs seront suspendus pendant huit semaines durant la période estivale. Toutefois, les clôtures délimitant la zone de chantier resteront en place pour des raisons évidentes de sécurité.

Accès sécurisé au parc Olivier-Robert
L’accès au Parc Olivier-Robert sera possible via l’entrée située à l’intersection de la rue Fullum et la rue Olivier-Robert. Un arrêt dans toutes les directions sera installé à cette intersection afin de sécuriser l’accès. Il sera possible de traverser l’intersection de la rue Fullum et du boulevard De Maisonneuve du côté Ouest uniquement.

Le nouveau chalet du parc construit par l’arrondissement
Le nouveau poste de ventilation mécanique viendra jouxter le nouveau chalet de parc. Les des deux bâtiments ont été conçus en coordination, afin qu’ils s’harmonisent l’un à l’autre.

Un plan de circulation sera mis en place. Voici les impacts du chantier :

  • Une voie de stationnement sera retirée sur le boulevard De Maisonneuve ainsi que sur la rue Fullum.
  • Des signaleurs seront présents lorsque les camions entreront ou sortiront du chantier, respectivement par le boulevard De Maisonneuve et la rue Fullum.
  • Des panneaux d’arrêt seront installés dans les deux directions à l’intersection des rues Fullum et Olivier-Robert, afin de sécuriser l’accès des piétons au parc.
  • Le feu de circulation situé au coin nord-est de l’intersection du boulevard De Maisonneuve et de la rue Fullum sera déplacé mais restera en fonction.
  • L’arrêt de la ligne 34 Sainte-Catherine sera retiré. L’arrêt le plus proche se trouve au coin de la rue Dufresne.
  • La piste cyclable sur la rue Fullum demeurera accessible.

  • Les travaux de construction risquant de générer du bruit seront restreints à un horaire limité entre 7 h et 19 h, les jours de semaine. Conformément à la réglementation municipale et afin de respecter l’échéancier de réalisation, il pourrait toutefois arriver que les travaux se poursuivent pendant le week-end. Dans de tels cas, ces prolongations seraient annoncées à stm.info/travaux et un bulletin électronique serait envoyé aux personnes qui se sont inscrites pour le recevoir.
  • L’excavation nécessaire à la réalisation des travaux générera des vibrations qui pourraient être perçues par les résidents à proximité du chantier. Nous avons mandaté une firme d’experts indépendants afin de procéder à des relevés (notamment photographiques) des immeubles voisins du chantier. Ces inspections permettent de documenter l’état des propriétés avant et après les travaux. Dans le cas peu probable où des dommages seraient identifiés, un rapport d’expertise pourrait aider à déterminer s’ils sont dus aux vibrations engendrées par le chantier. Les propriétés ciblées par cette procédure recevront une communication de notre part à cet effet.
  • Un plan de circulation et de signalisation a été établi par une firme spécialisée dans le domaine et coordonné avec l’arrondissement de Ville-Marie et la Ville de Montréal. Ceci permettra de minimiser les impacts sur la circulation des automobilistes, des cyclistes, des piétons et des services d’urgence.
  1. Préparation du chantier
    Mise en place des cloisons de chantier;
    Installation du chantier et mobilisation des équipements;
  2. Excavation de la terre en surface
  3. Excavation dans le roc
    Du micro-dynamitage sera requis, afin d’excaver dans le roc. Dans le cas présent, le micro-dynamitage est un moyen rapide et efficace. Une autre option aurait été par marteau-piqueur. Toutefois, pour le volume de roc à excaver, le marteau-piqueur n’aurait pas été efficace, prolongerait de beaucoup la durée des travaux en plus d’être plus dérangeant, puisque c’est un bruit continuel.
  4. Installation d’une membrane afin d’assurer l’étanchéité des infrastructures
  5. Bétonnage du poste de ventilation
    Bétonnage de l’ensemble des infrastructures.
  6. Installation des équipements mécaniques et électriques, de même que finition architecturale et aménagement paysager
    Livraison des équipements au chantier;
    Installation des équipements;
    Essais de performance des équipements mécaniques;
    Construction des parties extérieures du poste de ventilation.

Une fois en activité, le bruit émis par le poste de ventilation respectera la réglementation municipale. Les ventilateurs, installés en sous-sol, seront munis de silencieux acoustiques performants. Le bruit aux alentours du bâtiment ne dépassera pas 50 décibels et ce, lorsque le poste de ventilation sera utilisé à plein régime, ce qui est rarement le cas. Le bruit se compare en intensité à peu près au niveau de bruit produit par un lave-vaisselle domestique. Il est donc si bas, qu’il peut être masqué par une conversation humaine normale ou par le bruit ambiant du secteur.

Ils répondent à trois besoins essentiels :

La ventilation confort : régularise la température ambiante pour la clientèle, en faisant l’extraction de l’air chaud présent dans le réseau du métro.

La ventilation de nuit : permet de renouveler l’air du réseau pour les travailleurs de nuit chargés des travaux quotidiens d’entretien. Ces travailleurs utilisent des véhicules à moteur diesel pour se déplacer, puisque l’alimentation électrique de la voie est coupée pendant la nuit.

La ventilation d’urgence : permet, en cas d’incident, un contrôle des mouvements de fumée pour une évacuation sécuritaire de la clientèle vers la station de métro la plus proche ainsi qu’un accès dégagé pour les premiers intervenants.

Oui, un poste est actuellement en place sur la rue Poupart. Construit pendant la deuxième moitié des années soixante, il a aujourd’hui atteint la fin de sa vie utile et doit être remplacé.

Le projet consiste à construire un nouveau poste, plus silencieux et plus performant, qui répondra aux nouvelles normes en matière de sécurité, de même qu’à la réglementation sur le bruit de la Ville de Montréal.

Non. Essentiellement, un poste de ventilation mécanique échange l’air du réseau du métro, soit celui que respire la clientèle, avec l’air extérieur, permettant ainsi le renouvellement d’air frais.

Non. Il n’y a pas de contaminant particulier dans un poste de ventilation mécanique. L’eau provenant de la pluie ou de la neige qui tombe à l’intérieur du poste de ventilation sera captée par les pompes du métro et dirigée vers le système d’égouts municipal, comme cela se fait déjà partout dans le réseau du métro.

Non. Un poste de ventilation mécanique ne possède pas les infrastructures requises pour être transformé plus tard en station de métro. D’ailleurs, aucune planification n’est faite en ce sens.


Ces travaux sont effectués notamment grâce au financement octroyé par le ministère des Transport du Québec.

Haut de page