Poste de ventilation mécanique Bercy

Construction du poste de ventilation mécanique Bercy

Le projet en bref

Dans le cadre de notre programme de remise à neuf des installations et des équipements du métro, nous avons commencé depuis mai 2020, la construction du poste de ventilation mécanique Bercy, situé sur la rue du même nom, entre la rue Hochelaga et la rue de Rouen.

Un poste est actuellement en place sur la rue Hogan. Construit pendant la deuxième moitié des années soixante, il a aujourd’hui atteint la fin de sa vie utile et doit être remplacé. Le projet consiste à construire un nouveau poste, plus silencieux et plus performant, qui répondra aux nouvelles normes en matière de sécurité, de même qu’à la réglementation sur le bruit de la Ville de Montréal.

Durée des travaux : de mai 2020 à l’été 2023

Nature des travaux : construction d'un nouveau poste de ventilation mécanique

Impacts métro : non

Impacts bus : non

Impacts sur les déplacements des clients

Il n'y a aucun impact sur les déplacements des clients.

Impact sur les résidents du secteur

  • L’accès à la rue Hochelaga via la rue Bercy sera fermé.
  • L'accès aux résidences sera maintenu en tout temps.
 

Impacts sur la circulation

  • La circulation locale seulement sera permise à double sens sur la rue Bercy, entre le chantier et la rue de Rouen.
  • Des signaleurs seront présents lorsque les camions entreront ou sortiront du chantier ainsi qu’à l’intersection des rues Bercy et de Rouen aux heures d’entrée et de sortie des élèves de l’école Saint-Anselme. Un brigadier scolaire sera également présent comme à l’habitude.
  • Des places de stationnement situées dans la zone de chantier seront retranchées pendant la durée des travaux.
  • Un feu de circulation sera ajouté au coin des rues Bercy et de Rouen.

Plan du quartier

Nouvelle phase pour l’excavation du puits

Au cours des dernières semaines, les travaux d’excavation ont permis de sortir les premières couches de terre (le mort terrain) dans le puits et d’installer les parois berlinoises, c’est-à-dire des éléments verticaux servant au soutènement des terres.

Le puits d’une profondeur d’environ huit mètres est maintenant au niveau du roc. La phase d’excavation du roc dans le puits s’effectuera mécaniquement à l’aide d’un appareil spécialisé. Par la suite, le roc cassé sera sorti du puits à l’aide de caissons manipulés par la grue à tour. Il sera acheminé hors du chantier par camions et disposé dans des sites prévus à cet effet.

Cette méthode d’excavation sera moins bruyante que les forages qui ont eu lieu au printemps.

La grue est en fonction

Vous l’avez certainement remarquée, la grue a fait son apparition sur le chantier. D’une hauteur de 30 mètres, la grue servira à la manutention des équipements et des matériaux durant les travaux.

Ruelle ouverte à la circulation

La ruelle est de nouveau accessible et devrait le rester pendant toute la durée des travaux. Toutefois, elle pourrait être exceptionnellement fermée à quelques reprises afin de permettre des interventions limitées dans le temps telles que des livraisons sur le chantier.

Les murs antibruit 

L’installation de ces murs est très avancée et sera complétée dans les prochains jours. Ces murs permettront de réduire le bruit engendré par le chantier.

Des mesures importantes ont été prises afin d’assurer la sécurité des résidents du secteur et des travailleurs:

  • La grue est électrique, un modèle moins bruyant que les grues mobiles au diesel, et ne produisant aucun gaz d’échappement;
  • La grue n'est pas utilisée si les conditions météo ne le permettent pas;
  • Lorsqu'elle sera en arrêt, la grue sera mise en fonction ''girouette''. Cela lui permet de pivoter sur son axe si les vents sont puissants. Il serait donc normal de voir la grue pivoter lorsque le chantier est fermé.
  • La grue est équipée d’un système ‘’zoning’’ : ce système électronique permet d’appliquer des restrictions à la grue et l’empêche d’effectuer des levages ou de se déplacer avec une charge dans les zones qui ont été configurées. Des restrictions seront donc appliquées tout autour du chantier afin d’assurer qu’aucun levage ne sera effectué au-dessus des habitations avoisinantes ou des voies publiques. Si un levage doit être effectué en zone publique, un périmètre de sécurité sera mis en place et un signaleur sera présent pour assurer la circulation des piétons et des voitures.

Si vous habitez face à la zone de chantier et avez prévu un déménagement, une livraison ou des travaux résidentiels au cours des prochaines semaines, nous vous invitons à nous contacter rapidement afin de coordonner l’accès à votre bâtiment.

Remplissez le formulaire en ligne et veuillez nous fournir l’information suivante :

  • Votre nom
  • La date prévue de votre déménagement, de vos travaux ou de votre livraison
  • La nature de l’intervention prévue
  • Votre adresse
  • Votre numéro de téléphone

Étant donné la fermeture de la rue Bercy et la présence du chantier sur la portion de rue entre les adresses 2320 et 2405, une procédure a été établie avec la Ville pour assurer le bon déroulement des différentes collectes hebdomadaires.

Collecte des déchets et collecte des matières recyclables :

  • Tous les déchets ou matières recyclables doivent être placés dans des sacs, à l’exception des déchets encombrants (meubles ou électroménagers). Nous vous demandons d’utiliser des sacs à poubelle ou des sacs à recyclage, selon le cas.
  • De gros bacs seront disposés sur les trottoirs le long du chantier les jours de collecte; merci de bien vouloir y déposer vos déchets et matières recyclables.
  • Nous vous demandons de déposer vos sacs dans ces gros bacs avant 7 h 30 le matin, afin de nous permettre de les ramasser avant la collecte de la Ville.

Collecte des résidus alimentaires :

  • Les bacs de résidus alimentaires pourront être déposés au trottoir comme à l’habitude le matin de la collecte. Cependant, nous vous demandons de déposer vos bacs avant 7 h le matin pour nous laisser le temps de ramasser le contenu de tous les bacs avant la collecte de la Ville.
  • Merci d’identifier vos bacs bruns de résidus alimentaires avec votre numéro de porte pour faciliter le retour de votre bac.

1. Préparation du chantier
Mise en place des cloisons de chantier;
Installation du chantier et mobilisation des équipements.

2. Excavation de la terre en surface

3. Excavation dans le roc
Du microdynamitage sera requis, afin d’excaver dans le roc.

4. Installation d’une membrane afin d’assurer l’étanchéité des infrastructures

5. Bétonnage du poste de ventilation
Bétonnage de l’ensemble des infrastructures.

6. Installation des équipements mécaniques et électriques, de même que finition architecturale et aménagement paysager.
Livraisons des équipements au chantier;
Installation des équipements;
Essais de performance des équipements mécaniques;
Construction des parties extérieures du poste de ventilation.

- Les travaux de construction risquant de générer du bruit seront restreints à l’horaire limité par la réglementation municipale, soit de 7 h à 19 h du lundi au samedi inclusivement. La grande majorité des travaux auront lieu du lundi au vendredi, mais, afin de respecter l’échéancier de réalisation, il pourrait toutefois s’avérer nécessaire que les travaux se poursuivent les samedis et plus rarement les dimanches. Dans de tels cas, ces prolongations seraient annoncées à stm.info/travaux et un bulletin électronique serait envoyé aux personnes qui se sont inscrites pour le recevoir.

- Lorsque possible, des compresseurs et des grues électriques seront utilisés pour limiter le bruit et les émissions de CO2.

- Érigées à l’intérieur du périmètre du chantier, des cloisons de hauteurs variables, construites en bois et remplies de laine acoustique permettront d’amoindrir les bruits produits par les travaux du chantier. Ces cloisons sont installées à des endroits stratégiques déterminés par des simulations sonores effectuées par une firme experte, selon les différentes phases des travaux. Ces murs permettront de réduire le bruit engendré par le chantier.

- L’excavation nécessaire à la réalisation des travaux générera des vibrations qui pourraient être perçues par les résidents à proximité du chantier. Nous avons mandaté une firme d’experts indépendants afin de procéder à des relevés (notamment photographiques) des immeubles situés dans un rayon 50 m autour du chantier. Ces inspections permettent de documenter l’état initial des propriétés, soit leur état avant les travaux. Dans le cas peu probable où des altérations seraient identifiées, un rapport d’expertise pourrait aider à déterminer si elles sont dues aux vibrations engendrées par le chantier.

- Un plan de circulation et de signalisation a été établi par une firme spécialisée dans le domaine et coordonné avec l’arrondissement de Ville-Marie et la Ville de Montréal. Ceci permettra de réduire les impacts sur la circulation des automobilistes, des cyclistes, des piétons et des services d’urgence.

Une fois en activité, le bruit émis par le poste de ventilation respectera la réglementation municipale.

Les ventilateurs, installés en sous-sol, seront munis de silencieux acoustiques performants. Le bruit aux alentours du bâtiment ne dépassera pas 50 décibels, et ce, lorsque le poste de ventilation sera utilisé à plein régime, ce qui est rarement le cas. Le bruit se compare en intensité à peu près au niveau de bruit produit par un lave-vaisselle domestique. Il est donc si bas qu’il peut être masqué par une conversation humaine normale ou par le bruit ambiant du secteur.

En savoir plus sur le projet

Un poste de ventilation mécanique, c’est une infrastructure située entre deux stations de métro et équipée de deux ventilateurs qui extraient l’air chaud du réseau du métro par l’entremise d’édicules munis de grilles d’aération. Les postes de ventilation du réseau initial du métro permettent d’évacuer environ 60 000 pieds cubes d’air par minute comparativement à quelque 240 000 pieds cubes par minute pour les nouveaux systèmes. D’immenses silencieux acoustiques atténuent le bruit de ces ventilateurs afin d’assurer la quiétude des résidents situés près d’un poste de ventilation.

Les postes de ventilation mécanique du métro répondent à trois besoins essentiels :

1. La ventilation confort

Régularise la température ambiante pour la clientèle, en effectuant l’échange d’air entre le réseau du métro et l’extérieur.

2. La ventilation de nuit

Permet de fournir de l’air frais aux travailleurs de nuit, chargés des travaux quotidiens d’entretien.

3. La ventilation d’urgence

Permet, en cas d’incident, un contrôle des mouvements de fumée pour une évacuation sécuritaire de la clientèle vers la station de métro la plus proche, ainsi qu’un accès dégagé pour les pompiers.

Non. Essentiellement, un poste de ventilation mécanique échange l’air du réseau du métro, soit celui que respire la clientèle, avec l’air extérieur, permettant ainsi l’apport d’air frais.

Il n’y a pas de contaminant particulier dans un poste de ventilation mécanique. L’eau provenant de la pluie ou de la neige qui tombe à l’intérieur du poste de ventilation sera captée par les pompes du métro et dirigée vers le système d’égouts municipal, comme cela se fait déjà partout dans le réseau du métro.

Contenu de l'onglet 5

Restez informé !

Restez informé de la progression du projet et des événements particuliers en en vous inscrivant au bulletin électronique .


Ces travaux sont effectués notament grâce au financement octroyé par le ministère des Transport du Québec.

Haut de page