Découvrez l’électrisante ligne 36 Monk

L’électrisante. La ligne 36 Monk.

Du centre-ville au Sud-Ouest.

Consulter la page accessibilité pour plus d'informations sur les médias externes.

accéder à la vidéo L’électrisante ligne 36 Monk sur YouTube

Le passé, le présent et le futur se côtoient sur la ligne 36 Monk. Son parcours traverse quelques-uns des secteurs les plus anciens de la ville, mais aussi parmi les plus dynamiques. C’est également la ligne qui a été choisie pour tester les trois nouveaux bus 100 % électriques du projet Cité Mobilité. Voilà pourquoi d’impressionnantes stations de recharge rapide ont été installées aux deux terminus de la ligne, au square Victoria et au parc Angrignon.

Photo d'un bus électrique de la STM au Sqaure-Victoria, crédit Louis-Étienne Doré© Louis-Étienne Doré

Avec un peu de chance, vous monterez à bord d’un de ces bus ultrasilencieux. Mais rassurez-vous, le trajet sera tout aussi agréable dans un bus régulier! Le square Victoria, avec sa fameuse entrée de métro parisienne, est un magnifique endroit pour attendre le bus. Une fois en route, sur la rue Saint-Antoine, on est rapidement entouré de bâtiments emblématiques du centre-ville montréalais : la Place Victoria (ancienne Tour de la Bourse), la Place Bonaventure et le 1000 De La Gauchetière. Ne soyez pas surpris de voir autant de bus d’autres sociétés de transport, c’est ici qu’ils terminent leur route avant de repartir pour la banlieue.

Après la rue Peel, c’est la majestueuse gare Windsor, puis le célèbre Centre Bell. Ce dernier est maintenant entouré de grandes tours à appartements de grand luxe. En descendant la rue Guy, on arrive dans la Petite-Bourgogne, un quartier beaucoup moins cossu mais très riche en histoire. C’est ici qu’est né le célèbre jazzman Oscar Peterson, représenté sur une murale de Roadsworth à l’angle de la rue Saint-Jacques. Sur la rue Notre-Dame, les restos branchés ne manquent pas, tandis que certaines boutiques nous rappellent que ce quartier était jadis celui des antiquaires. Près de la rue Charlevoix, la marquise du Théâtre Corona brille à nouveau de tous ses feux.

Photo du bus électrique STM en face du Théâtre Corona.© Simon Laroche

À l’ouest de l’avenue Atwater et de l’incontournable marché public du même nom, c’est le quartier Saint-Henri. Ici, la rue Notre-Dame a été entièrement réaménagée il y a quelques années, ce qui la rend d’autant plus agréable. À la rue Sainte-Marguerite, les bus effectuent une boucle sur la rue Saint-Jacques, afin de desservir la station de métro Place-Saint-Henri. Ne soyez donc pas surpris de passer une seconde fois devant les mêmes commerces de la rue Notre-Dame! Bien qu’elle ait beaucoup changé depuis le roman Bonheur d’Occasion de Gabrielle Roy, la place Saint-Henri conserve un intérêt certain, ne serait-ce que pour sa caserne de pompiers de style Art Déco.

Après le passage obligé sous le nouvel échangeur Turcot (bien moins effrayant que l’ancien), c’est la traversée du canal de Lachine sur le boulevard Monk. Cette autre artère commerciale du secteur a une vocation davantage locale que la rue Notre-Dame, mais on y retrouve tout de même des commerces sympathiques.

À la fin du boulevard Monk, on longe quelques instants le canal de l’Aqueduc, avant d’emprunter un autre boulevard, celui des Trinitaires. Ici, impossible de rater le grand parc Angrignon, qui fait le bonheur des résidents du quartier et de partout ailleurs en ville. Ils sont nombreux, en effet, à y organiser des pique-niques lors des beaux jours d’été. Pourquoi ne pas en faire autant?

Haut de page