Découvrez l’internationale ligne 165 Côte-des-Neiges

L’internationale. La ligne 165 Côte-des-Neiges.

De Côte-des-Neiges à Ville Mont-Royal.

« La ligne se distingue par sa clientèle diversifiée. On part du centre-ville, on passe à peu de distance du parc du Mont-Royal avec le Lac-aux-Castors qui est tout près, on rejoint la banlieue tranquille de Ville Mont-Royal après avoir traversé le quartier Côte-des-Neiges.» - Michel Mailhiot, chauffeur

Au départ à la station Guy-Concordia sur la ligne Verte, on est dans un secteur du centre-ville achalandé. Ici, la vie universitaire se mêle à celle du centre-ville, ses places d’affaires, ses passants. Dès les premiers mètres de son parcours, le bus gravit le fameux chemin de la Côte-des-Neiges, une artère importante de la ville.

D’un secteur densément habité, on passe à celui du grand parc du Mont-Royal, qu’on longe sur son flanc ouest. Dans cette portion du trajet, un côté de la rue est bordé d’habitations alors que l’autre est vert et boisé. On sent l’importance du parc du Mont-Royal, son étendue, sa prestance. Au chemin Remembrance, on est déjà très haut sur la montagne. C’est un bel endroit pour accéder au parc, le site du Lac aux-Castors étant à proximité. Quelques arrêts plus loin, c’est le cimetière Notre-Dame-des-Neiges, le plus grand au Canada, au cœur de l’histoire de Montréal. Les aménagements paysagers et la nature abondante en font un superbe endroit.

On amorce maintenant la descente de la montagne. Après avoir traversé le chemin Queen-Mary, d’où on a vu les hauteurs de l’Oratoire Saint-Joseph, on aborde le secteur animé du quartier Côte-des-Neiges. Quantité de commerces, petits et grands, contribuent à l’atmosphère animée. Cafés, restos aux enseignes différentes et marchés d’alimentation divers font de cette artère une destination distinctive des autres quartiers montréalais.

Photo au coin de l'Hôpital général juif.© Simon Laroche

Aux alentours de la station Côte-des-Neiges sur la ligne Bleue, où la ligne dispose d’un arrêt, on est encore assez élevé pour voir la ville à l’horizon, en direction nord. Par beau temps, on voit même les Laurentides se profiler à l’horizon.

Un peu plus loin, le parc Kent est aussi un endroit où s’installer pour prendre une pause ou pour casser la croûte. Un arrêt de la ligne 165 est à proximité.

À la rue Jean-Talon, le paysage change complètement. On s’engage sur le boulevard Laird, une artère de la municipalité de Mont-Royal, tout en verdure et en rues résidentielles paisibles. Le terminus de la ligne est en plein centre de la municipalité, près de la gare Mont-Royal (trains exo) et près duquel terrasses et aires de repos permettent de prendre une pause avant le chemin du retour.

Photo du bus au terminus. © Simon Laroche

Haut de page